Historique

Historique du Québecoin

Lancé le 19 avril 2014, le Québecoin était devenu la première cryptomonnaie québécoise à s’échanger sur les places de marchés. Le développement des industries reliées à la technologie du blockchain étant en plein essor, le lancement avait été reçu à l’époque avec grand enthousiasme par la communauté.

Jean-Philippe Gagnon, le principal développeur du Québecoin à l’époque, disait sur son site de lancement:

«La province de Québec a été reconnue comme une nation par le gouvernement canadien en 2006.»

«Nous sommes toujours à l’avant-garde de la technologie et nous pensons que c’est le temps que nous ayons notre propre monnaie – le Québecoin.»

Un article de Patrick Georges sur le site Canoe.ca, paru le 17 avril 2014, disait:

«Les Québécois ont une alternative à l’utilisation de la monnaie canadienne pour effecteur leurs achats. Ils peuvent se procurer le Québecoin, une monnaie virtuelle s’inspirant du bitcoin, qui pourrait bien devenir leur monnaie nationale.»

«Pour le moment, le Québecoin n’est pas accepté dans les commerces de la province. Comme quelques établissements ont récemment accepté le bitcoin, M. Gagnon estime qu’il «n’est pas dur de croire» que les marchands pourraient accepter sa création.»

Un article de Fabien Deglise dans le journal Le Devoir, paru le 23 avril 2014, disait:

«Elle n’est acceptée dans aucun commerce, n’a aucune reconnaissance officielle, est franchement dans la marge, mais elle existe depuis le 19 avril dernier.»

«[…] sa valeur a fondu de manière affolante en février dernier[2014], passant de $700 à $70 en 15 jours à peine.»

Peu de temps après, Jean-Philippe Gagnon, qui possédait 50% des Québecoins prévus pour une distribution publique dans le futur, quittait le navire en laissant son équipage à son bord.

Le départ «comme un voleur» du principal développeur fût un coup dur pour le développement du Québecoin.

Quebecoin cryptomonnaie pour le Québec

Mais est-ce que l’histoire de la seule monnaie numérique québécoise présentement coté sur les échanges mondiaux s’arrête là? Eh bien non!

Retour du Québecoin

Une entrepreneure spécialiste en développement Web, Marie-Lynn Richard, semblait avoir repris le projet en main afin de remettre le Québecoin sur les rails. Elle a consulté les différents intervenants et leur a proposé un plan de reprise pour le Québecoin qui a repris forme concrètement avec des résultats tangibles.

Voici les principales informations :

«Suite à l’approbation de la communauté mon partenaire développeur intérim de Québecoin morinpa, a distribué les nouveaux porte monnaies invalidant la totalité des QBC tenus par l’ancien développeur. Avec le support de Lemeylleur, un autre mineur de QBC, nous avons dépensé l’équivalent en temps de la valeur de tous les Québecoins en circulation pour sauver ce projet!»

quebecoin qbc marie-lynn

«Et le résultat? Le cours de QBC a augmenté de 400% en quelques jours et continue à croître.»

Avenir du Québecoin

La communauté qui travaille au développement du Québecoin, s’applique présentement à une multitude de projets comme la création de groupes de mineurs, d’une API transactionnelle, d’un échange QBC/BTC et d’un porte-monnaie électronique sous la forme d’une application Android, le «Quebecoin Wallet».

quebecoin wallet

«Mon prochain projet sera de créer une fondation autonome décentralisée contrôlée à 100% par consensus des actionnaires de Québecoin. Ils pourront voter pour octroyer les contrats de maintenance logiciel et piloter une foule de projets de R&D.»

qbc btc qubecoin bitcoin yobit

«Éventuellement, le cours du Québecoin devrait grandir pour atteindre l’équivalent de quelques sous et donc absorber l’effet néfaste créé par l’abandon du projet.» – Marie-Lynn Richard

Tous ces efforts démontrent une volonté certaine de la nouvelle organisation à redonner de la crédibilité à la cryptomonnaie québécoise et l’amener à un niveau supérieur.

Source

» Le Devoir: Québecoin: une monnaie numérique pour le Québec

» Marie-Lynn Richard: Marie-Lynn.ca


Consultez » Graphique Interactif Quebecoin

HAUT